[Roman] Broadway Limited

Broadway Limited v2.pngBroadway Limited c’est l’histoire de Jocelyn, jeune français de 17 ans qui, en 1948, emménage à New York pour ses études de musique. Sauf que la pension qu’on lui a indiquée … est pour jeunes filles. Sauvé par une soupe aux asperges, Jocelyn va finalement loger là quand même, à condition de jouer du piano une fois par semaine.

Ce roman est intéressant sur de nombreux points :
• au niveau historique : 1948, c’est l’après-guerre pour les Américains aussi bien qu’ils n’aient pas eu de combats sur leur sol. C’est aussi la période de construction du célèbre bâtiment de l’ONU …
• au niveau culturel : New York à la fin des années 40 c’est les comédies de Broadway, les films d’Hitchcock au cinéma, c’est Cary Grant, James Stewart, Katharine Hepburn …
• au niveau linguistique : en effet, Jo est immigré et bien qu’il maîtrise très bien l’anglais, il y a des cas où cela ne suffit pas, avec par exemple des mots français employés … mais avec un sens totalement différent.

Broadway Limited montre, par le biais de Jocelyn, ce que cela signifie d’emménager à l’étranger pour ses études, surtout à une période où le téléphone portable n’existe pas et où, donc, les relations avec la famille sont rares. Comment arriver à passer pour un autochtone? Comment gommer son accent français? Comment souffrir du mal du pays le moins possible? Le roman propose des réponses, et fait réfléchir : est-ce que je veux vraiment partir? (réponse : oui)

Dans la pension Giboulée, vit une armée de jeunes filles : elles sont danseuses, comédiennes, tournent dans des publicités, des comédies musicales, des pièces de théâtre, rêvent du cinéma … Pas deux ne sont pareilles, avec des passés différents … Jocelyn s’attache à elles, et le lecture aussi. La voisine, Dido est également un personnage super, elle est originale et s’en moque.
Jocelyn est un garçon très touchant. A 17 ans, se trouver livré à lui-même dans New York, devoir s’adapter, découvrir, comprendre … Sa famille lui manque, il lui écrit régulièrement, notamment à sa sœur et les lettres qu’il lui écrit sont adorables. ❤

Le récit n’est pas centré que sur Jocelyn : beaucoup de personnages ont voix au chapitre avec des points de vue omniscients, ce qui permet d’avoir une vision globale des personnages. J’avoue m’être plusieurs fois perdue au niveau des noms … avant de m’apercevoir, une fois le roman terminé, qu’il y avait une fiche récapitulative des personnages au début du livre … Too bad.

Comme je le disais plus haut, il y a beaucoup de références au cinéma américain. Et j’ai vu des tonnes de films de cette époque : des Hitchocks bien sûr mais pas uniquement et j’ai beaucoup aimé retrouver ces noms du vieux cinéma (mais pas que d’ailleurs avec un jeune Woody Allen …).Broadway Limited.png

New York est une ville que j’ai eu la chance de visiter cet été (>>>) alors y remettre les pieds via ce roman était super, d’autant qu’elle est très bien représentée : son effervescence, son métro, Broadway … Memories memories …

Broadway Limited est un roman avec un panel très large de personnages, dépeignant le New York des années 40, l’installation à l’étranger et l’acclimatation à ce nouvel environnement, ainsi que l’amitié, l’amour, le cinéma … A lire.

Broadway Limited : un dîner avec Cary Grant de Malika Ferdjoukh à l’école des loisirs

Publicités

2 réflexions sur “[Roman] Broadway Limited

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s