[Roman] Samedi 14 Novembre

Tout d’abord, merci à Tom (La Voix du Livre) et aux éditions Sarbacane de m’avoir envoyé ce roman. Et ensuite, merci à Vincent Villeminot d’en avoir si bien parlé.

samedi-14-novembre-feuilles-dramaSamedi 14 Novembre 2015, B. sort de l’hôpital, sans trop savoir où il va. Ce qu’il sait en revanche, c’est que la veille au soir il a perdu son frère sur la terrasse d’un café. Ils y étaient. Tôt le matin, il monte dans le métro et il le voit. Celui qui était dans la voiture qui a tiré. Alors il le suit.

Attention, je sais ce que vous allez penser : que c’est « déprimant », « pas le courage » … Mais comme le dit le dossier presse qui accompagnait le roman : « Encore un roman sur la terreur? Non, un roman sur l’espoir. ».

Le personnage principal, Benjamin, est détruit, pas vraiment conscient de ce qu’il fait. C’est pourquoi il suit l’homme. C’est la seule chose à laquelle il peut se rattacher.
Son évolution est intéressante : de la passivité à la haine, de la colère à la guérison …

Le second personnage principal n’est pas, comme on pourrait le croire au premier abord, le terroriste.
A Montreuil, Vincent Villeminot m’a dit : « J’ai trouvé plus intéressant de faire se rencontrer le frère de la victime et la sœur de l’assassin. » Excellente idée!!
Layla est un personnage touchant, juste et intelligent qui fait réfléchir.

Benjamin va être confronté à elle, et se retrouver désemparé.

« Comment tu la regardes, la sœur de l’ennemi? »

Le roman est découpé en actes. A l’intérieur, on est dans les pensées de B., point de vue omniscient. Mais pas que. Parfois, c’est au tour d’un personnage, à peine entrevu, de prendre la parole. Une infirmière. Un homme dans le métro. Un fêtard. Tous, mais jamais l’assassin, délibérément.
Il y a la narration aussi, la belle plume de l’auteur. Certains chapitres sont entièrement au futur.
Ce n’est pas évident d’aborder le thème du terrorisme, mais Vincent Villeminot le fait avec brio.Samedi 14 Novembre bois drama.png

Samedi 14 Novembre invite à la tolérance. A ouvrir les yeux et à regarder l’autre.

Un roman à mettre entre les mains de tous, sur un sujet primordial.

Samedi 14 Novembre de Vincent Villeminot chez Sarbacane, collection Exprim’

Publicités

2 réflexions sur “[Roman] Samedi 14 Novembre

  1. Peut-être que je fais une grosse erreur en disant ça, mais ce livre ne me tente absolument pas xD
    Bien que tu aies l’air de dire que ce roman est différent des autres qui abordent le terrorisme, et qu’il est plus basé sur l’espoir que sur la terreur, j’ai l’impression de faire une overdose de ce genre de sujets en ce moment! XD
    Depuis les récentes attaques en France, que ce soit Charlie Hebdo, le Bataclan, Nice, etc… mais aussi toutes les autres dans le reste du monde, j’ai l’impression que on veut nous bourrer le crâne avec ça, que c’est devenu le sujet préféré des médias, et des gens en général. Je veux dire, après chaque attentat, on a toujours une vague de « Pray for machin » ou « il ne faut pas faire l’amalgame entre islam et terrorisme », etc… Et je suis d’accord que ce sont des évènements graves dont il faut parler, mais j’ai le sentiment qu’il y a une espèce de « mode » qui s’est développée autour de ça, et j’ai peur que ce livre ne fasse que suivre la « tendance » si je puis dire… x) Je ne sais pas du tout si mon avis est clair (c’est probable que non vu que même moi j’ai du mal à savoir ce que je pense xD) mais j’ai l’impression qu’on fait trop d’histoire pour ça. Oui, ce sont des morts, oui c’est tragique, et bien sûr ça me touche, mais je veux dire, il y a des centaines d’innocents qui meurent tous les jours en Syrie, etc… Des pays ravagés par la guerre civile et dont le monde entier se mêle mais ou au final tout le monde s’en fout. Je sais pas si ce que je dit est compréhensible, mais c’est comme si d’un côté le destin de ce pays regardait la terre entière puisqu’il y a sans arrêt des débats pour savoir s’il faut envoyer oui ou non des bombes, etc mais de l’autre côté qu’on s’en fiche puisqu’on voit régulièrement aux infos des annonces de morts, etc… Et est-ce que à chaque fois on a un tel engouement que avec les attaques en France? Non! Donc c’est comme si certaines morts avaient plus d’importance que d’autres?
    Bref, je me suis sûrement éloignée du sujet de base, mais tout ça pour dire que ce n’est pas vraiment un livre qui m’attire à cause de tout cet environnement! x)

    J'aime

    • Wow le commentaire!! 😲
      Je comprends ce que tu veux dire, je ressens à peu près la même chose. Néanmoins, je pense vraiment que ce roman est différent, pour en avoir lu un autre sur le sujet (plus ou moins) : Ahlam. Mais je respecte ton choix. 😉
      Merci de tes réflexions!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s