[Roman] Nous les Menteurs

Lecture Nous les menteursCadence appartient à la famille Sinclair, cette famille ultra riche qui possède une île au large de Cape Cod. Quatre grandes villas y sont construites : une pour les grands-parents et une pour chacune de leur trois filles. Mais ce n’est pas si paradisiaque que ça …

La jeune fille part pour ses vacances annuelles sur l’île où elle n’est pas retournée depuis son traumatisme dont elle – ni le lecteur- ne se sait rien …
Le mystère est donc ambiant tandis que Cadence cherche désespérément à se souvenir …

Elle y retrouve sa famille, loin d’être banale …
Les Menteurs, c’est un quatuor composé de Cadence, de deux de ses cousins, et d’un étranger à la famille pourtant bien intégré dans la petite bande.
Mais du côté des adultes, c’est bien moins drôle. La famille Sinclair est corrompue jusqu’à la moelle. Les filles, les parents, chacun veut l’argent et la maison des autres, la moitié est alcoolique …
Cela montre bien que l’argent ne fait pas le bonheur.

Nous les Menteurs c’est la vie crue d’une famille pourrie et avare. C’est une belle histoire d’amitié. C’est l’été des premiers amours. C’est se rebeller contre ses parents égocentriques. C’est quatre adolescents qui essayent d’avancer dans la noirceur du monde dans lequel leur famille évolue.

« Le silence est un vernis protecteur contre la douleur. » page 44

Et toujours, Cadence essaye de se souvenir. Mais tout le monde lui ment, elle le sait. Tous corrompus. Elle n’a que ses amis pour l’aider à passer outre ce traumatisme et à traverser l’adolescence.
Les personnages – complexes – sont dépeints par le style assez unique d’E. Lockhart qui crée une atmosphère particulière dans un univers déjà peu banal.

Néanmoins, je sors déçue de cette lecture pourtant tellement prometteuse. C’est peut-être d’ailleurs la raison de ma déception : que tout le monde ait été aussi dithyrambique. Parce que pour moi, la fin ne sonnait pas juste, elle était trop irréaliste pour coller avec le reste du roman. Je sais que beaucoup de gens ne partagent pas mon avis. Je pense que j’avais des attentes trop hautes. Je voulais un coup de cœur, mais non.
Alors que jusqu’à ce dernier quart, j’avais tout aimé : l’histoire, les personnages, l’univers peu ordinaire …

Nous les Menteurs est donc un roman hors du commun, surtout de par le cadre dans lequel il se déroule, et avec des personnages complexes très intéressants dont le dénouement ne m’a malheureusement pas séduite.

Nous les Menteurs d’E. Lockhart chez Gallimard Jeunesse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s