[Roman] La coloc

InstagramCapture_89951ade-1fa1-40a7-b84c-9bd6df7e106b C’est avec plaisir que j’ai retrouvé la plume de Jean-Philippe Blondel, auteur d’un roman coup de cœur, Brise glace dont je reparlerais sûrement.

La coloc, comme son nom l’indique aborde le thème de la colocation. Le personnage principal, Romain vit à la campagne et son lycée est à plus d’une heure de chez lui. Sa seconde se passe mal, d’abord en internat, ensuite de retour chez lui avec les trajets quotidiens. C’est la mort de sa grand-mère et l’héritage d’un appartement en centre-ville qui vont être décisifs : après de longues négociations, Romain parvient à mettre en place une colocation. On suit son année de première avec le choix des colocataires, l’organisation, et les hauts et les bas au sein de la colocation, dans la vie de Romain.

Cette collection chez Actes Sud Junior est principalement écrite à la première personne et c’est d’autant plus facile de s’identifier au personnage. On est Romain, on vit ses problèmes, ses joies. À lire ses romans, on croirait que l’auteur est lui-même un adolescent. On ressent ses hésitations, ses craintes, ses peurs mais aussi ses joies, ses amours.

La coloc parle de l’autonomie quand on est jeune et inexpérimenté. Comment faire accepter aux parents qu’on est autonome? Et comment leur montrer qu’une fois qu’ils auront acceptés tout se passera bien? Que les fêtes ne finiront pas mal? Le roman montre aussi qu’on a beau être motivé, cela ne suffit pas toujours. La vie à trois n’est pas évidente, surtout quand on ne connait pas très bien ses colocataires. Est-ce finalement une bonne chose ou une mauvaise? Comment s’en sortent les parents une fois qu’on est plus là? L’absence de l’enfant les rapprochent-elle ou les éloignent-elle au contraire? Toutes ces questions trouvent leurs réponses dans ce roman aux personnages attachants et proches de nous, très terre à terre. Maxime le populaire aux problèmes de couple, Rémi le geek homosexuel et Romain le garçon simple qui cherche à se faire des amis en profitant de l’aura du premier.

Un roman qui fait grandir dans la réflexion à l’autonomie car c’est simple de dire « Je veux vivre sans mes parents, c’est cool. » mais à mettre en place, l’organisation des repas, du ménage. L’entente tous les jours, vivre avec des gens qui sont au début des inconnus est loin d’être évident.

En bref, un court roman qui fait réfléchir sur l’autonomie, sur l’attachement aux parents, sur l’obligation des jeunes de la campagne d’aller à l’internat des leurs années lycée.

« Je suis passé en littérature sur le fil. C’était mon choix, le littéraire – un choix qui a laissé cois mes parents, qui ne voyaient pas de qui je pouvais tenir cet intérêt pour les livres, le cinéma, la musique. Pourtant, c’est, simple. La culture pour moi, c’est l’évasion. Quand je me plonge dans un livre, dans un film ou dans un morceau, je ne suis plus moi, je n’habite plus loin de tout – je suis parisien, londonien, new-yorkais, indien – et mon existence est pleine de péripéties, de retournements, de délires, de peine, de joies immenses. » Page 17.

« Bon, la première chose que nous avons faite, quand nous parents ont tournés les talons, c’est de hurler – de joie, de soulagement. Nous étions tous les trois tendus – nous n’étions pas sûrs qu’ils iraient jusqu’au bout, nous étions convaincus qu’à un moment ou à l’autre, ils allaient dire non, ce n’est pas possible, retourne à l’internat, reprend le bus, c’est une idée stupide, la colocation, à seize ans. » Page 42.

La coloc de Jean-Philippe Blondel aux éditions Actes Sud Junior.

Publicités

3 réflexions sur “[Roman] La coloc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s